Surcomplémentaire pour médecines douces : que rembourse-t- elle de particulier et comment ?

Les remboursements effectués par une surcomplémentaire santé pour les médecines douces englobent les pratiques paramédicales et les soins naturels comme l'ostéopathie, la phytothérapie, etc. Ils concernent aussi l'homéopathie, qui permet d'éviter les médicaments conventionnels, et l'automédication.

Ce genre de contrats santé, présente des forfaits et des plafonds variables destinés à couvrir partiellement ou totalement les frais générés en médecines parallèles. Plus le niveau de garantie choisi est élevé, plus le remboursement s'approche du montant des frais réels.

Adeptes des soins doux pour le corps, choisissez-vous une surcomplémentaire efficace et pas chère lors de faire des devis sur « LesMutuellesPasCheres.com » qui vous révèle tout son potentiel dans la suite.

Surcomplémentaire santé : quelles médecines douces et naturelles rembourse-t-elle en priorité ?

La diversité des médecines douces et leurs prix élevés nécessitent une excellente surcomplémentaire santé avec les bonnes garanties. Ces dernières sont à définir selon les pratiques médicales naturelles auxquelles l'assuré a recours. Ainsi, la priorité est donnée aux :

  • Cures thermales :

    Le thermalisme est considéré comme la première médecine douce convoitée par les assurés, surtout les séniors. Elle est la plus coûteuse, vu la nécessité de séjourner dans un centre spécialisé et les différents praticiens (kinésithérapeutes, dermatologues, diététiciens, etc.) qui participent au bon déroulement de la cure. Des forfaits sont proposés pour couvrir une partie des honoraires, la chambre particulière et les frais de déplacement. Dans cette perspective, il est bon pour les plus de 55 ans de comparer les garanties des surcomplémentaires à celle de la meilleure « mutuelle santé senior » afin de déterminer laquelle est plus avantageuse lors de rembourser les cures thermales.

  • Médecines manuelles :

    Elles consistent à effectuer des massages ou des manipulations précises sur les parties du corps. Ces pratiques constituent la deuxième catégorie la plus importante de pratiques douces et paramédicales. Elles intéressent toutes les tranches d'âges. Ainsi, il est important de vérifier les garanties qui concernent le remboursement de l'ostéopathie, de la réflexologie, etc.

  • Médecines traditionnelles :

    Ces disciplines sont d'origine exotique (chinoise, indienne et africaine) ou européenne. Elles sont axées sur l'utilisation des extraits naturels ou l'utilisation d'objets (aiguilles, éponges, pierres, etc.). Pour les assurés, elles sont de plus en plus utilisées et il est judicieux de vérifier les plafonds dédiés au remboursement de l'acupuncture, de la phytothérapie, etc.

  • Pratiques mentales et spirituelles :

    L'hypnose, la sophrologie, le coaching spirituel, le yoga, etc. constitue une nouvelle branche des médecines alternative. Elles sont remboursées par plusieurs surcomplémentaires selon des forfaits annuels. Les pratiques susmentionnées sont les plus en vogue et les mieux couvertes par les garanties des mutuelles pour médecines douces. Néanmoins, une surcomplémentaire spéciale est plus efficace dans plusieurs cas, comme celui où l'assuré préfère garder un contrat santé pas chère (individuelle, ou collective) avec des remboursements sommaires.

    Le mieux est de comparer les offres des différents assureurs partenaires de « LesMutuellesPasCheres.com » afin de connaître la plus adaptée pour les passionnés des médecines douces.

    Surcomplémentaire pour l'homéopathie : quand est-elle préférable à celle dédiée aux médecines douces ?

    Un assuré peut préférer une surcomplémentaire santé spéciale homéopathie plutôt qu'une autre dédiée aux médecines douces. Toutefois, cela résulte de l'apparition de praticiens homéopathes et la possibilité d'acheter les produits non prescrits dans le cadre d'une automédication sans danger pour la santé ; des forfaits adaptés sont même proposés pour rembourser ce genre de frais.

    La citation suivante donne plus de précision sur les cas où le choix de garanties spéciale homéopathie est plus recommandé :

     

    Selon la citation, l'homéopathie est indiquée pour les personnes fragiles qui craignent des interactions entre les médicaments. En parallèle, plusieurs médecines douces se basent sur l'utilisation d'extrais de plantes, de minéraux, etc. qui sont à des concentrations variables et ont des effets secondaires, tout comme les produits pharmaceutiques conventionnels.

    Ainsi, il est bon de choisir une surcomplémentaire avec des remboursements élevés pour l'homéopathie, plutôt que les médecines naturelles dans les cas suivants :

    • Une grossesse ou un allaitement :

      Une maman qui porte ou allaite un enfant a intérêt d'éviter, autant que possible, les médicaments aux principes actifs nocifs qui impactent la santé du bébé. Pour cela, une bonne « surcomplémentaire maternité » propose le remboursement des soins homéopathiques à des niveaux élevés.

    • Un traitement de longue durée :

      Les diabétiques, les hypertendus, etc. suivent des traitements médicamenteux et redoutent les interactions entre les différentes molécules. L'homéopathie présente une alternative pour renforcer l'immunité sans aucun risque.

    • La fragilité de certains organes vitaux :

      Les principes actifs des médicaments et des plantes sont absorbés et filtrés par les organes (reins, foie, etc.) et affectent le tube digestif, surtout en cas d'ulcère. Dans ce cas, il est préférable d'être remboursé pour l'homéopathie.

    Face à l'évolution des besoins médicaux des assurés, il est bon de prévoir des garanties plus diversifiées et qui permettent d'avoir des plafonds suffisants pour couvrir les frais des médecines douces et de l'homéopathie. Cela est possible lors de faires des devis comparatifs sur « LesMutuellesPasCheres.com ».


Surcomplémentaire médecines douces fiable et pas chère 4 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Evaluation 4.0 sur 5 / note basé sur 2 avis

mutuelles pas cheres - carte tiers payant

Mutuelles santé partenaires

mutuelles santé partenaires