Mutuelle accouchement : quels remboursements pour les frais de naissance à domicile ou en maternité avec ou sans césarienne ?

Une bonne mutuelle pour l’accouchement effectue le remboursement des frais de maternité (établissement spécialisé, clinique ou hôpital) avec la chambre individuelle, la césarienne et la péridurale. Cette prise en charge s’étend aussi aux consultations d’obstétricien et/ou du gynécologue nécessaires à la femme enceinte durant le dernier trimestre de sa grossesse et jusqu’à 6 semaines après la naissance du bébé.

Les taux prévus à cet effet par les meilleures mutuelles qui remboursent l’accouchement dépassent 250 % pour parer aux dépassements d’honoraires en service de gynécologie-obstétrique. Elles prennent aussi en charge les frais du lit d’accompagnant si un proche vient soutenir la maman.

Ces mutuelles santé pas chères prévoient aussi de rembourser les accouchements à domicile quand une femme en bonne santé désire mettre son bébé hors établissement de maternité. Dans ce cas, les honoraires de la sage-femme intervenant chez la maman sont pris en charge jusqu’à 300 % du tarif de base.

Tous ces remboursements prévus pour l’accouchement sont renforcés avec les mutuelles partenaires du comparateur « lesmutuellespacheres.com » par des « primes de naissance ou forfaits maternités qui surpassent la limite de 450 € par nouveau-né ».

Mutuelle qui rembourse l’accouchement : quelle prise en charge pour les frais de maternité, de clinique ou d’hôpital en plus de ceux de l’obstétrique ?

Une mutuelle bien adaptée à l’accouchement laisse à la femme enceinte le libre choix entre mettre son bébé dans une maternité, un hôpital ou une clinique privée, vu qu’elle rembourse les frais des 3 types d’établissements comme suit :

  • Jusqu’à 500 % pour les frais de séjour et à la limite du coût réel pour le forfait journalier
  • Entre 50 et 120 €/jour pour la chambre individuelle et de 15 à 45 €/jour pour le lit accompagnant (uniquement dans les établissements autres que les maternités, et notamment dans les cliniques privées)
  • Des taux de 150 à 400 % pour rembourser la césarienne en cas de complication durant l’accouchement ; soit un maximum de 1450 €.
  • De 150 à 300 % pour l’administration de la péridurale acceptée par la sécurité sociale.
  • Un taux maximum de 300 % pour les frais d’ambulance et/ou du transport en véhicule sanitaire léger, etc.

Tous ces remboursements de la mutuelle sont complémentaires à ceux de la sécurité sociale. Cette dernière prend en charge les frais d’accouchement à 100 % des tarifs de base (BRSS) suivants :

  • 313,50 € pour un accouchement par vois basse d’un seul bébé (code JQGD010) ; ce même tarif est repris en cas de césarienne programmée (JQGA002) suite à une grossesse difficile.
  • 418 € pour un enfantement naturel multiple (code JQGD007).
  • 353,61 à 477,48 € pour accoucher d’un bébé se présentant par le siège (ça dépend de la technique d’extraction).

Ces tarifs de convention respectés par les mutuelles spéciales maternités et la CPAM sont revus à la hausse dans certains cas :

  • 362,61 € pour un accouchement par césarienne au cours du travail, codée JQGA003 (laparotomie).
  • 472,64 € en cas d’accouchement multiple par une femme qui donne vie pour la 1ère fois (primipare) suivant le code JQGD002.

Ces prises en charge sont souvent renforcées par le versement d’une prime de naissance pouvant atteindre 680 € par nouveau-né.

Tous les remboursements déjà évoqués sont proposés par les mutuelles spéciales grossesses. Toutefois, ces dernières prennent aussi en charge des frais médicaux plus diversifiés que ceux indispensables lors d’accoucher dont les traitements pour les fécondations in vitro, les consultations de diététique et du dentiste pour se préparer et rester en bonne santé durant la gravidité.

Comparez les bonnes offres de mutuelles santé pas chères pour choisir la plus adaptée pour les femmes enceintes qui accouchent dans une structure de maternité, une clinique ou chez elles.

Mutuelle pour accouchement à domicile : quel remboursement pour la mise au monde par voie basse en présence d’une sage-femme ?

La femme qui accouche à domicile nécessite une mutuelle santé qui rembourse en priorité les frais de la sage-femme en plus de ceux déjà évoqués pour la mise au monde d’un bébé dans un centre de maternité ; Cela implique des dépassements d’honoraires qui sont mieux remboursés à partir d’un taux de 200 %.

Cette prise en charge de l’accouchement à domicile par la mutuelle santé permet de compléter le remboursement de la sécurité sociale limité à un forfait de 300 € qui comprend les frais d’enfantement et les visites de contrôle durant la 1ère semaine. Elle sert aussi pour couvrir les frais des actes réalisés en urgence par les sage-femmes ; soit 15 à 40 € (suivant les horaires).

Néanmoins, en cas de complication de l’accouchement par voie basse, il devient nécessaire de transférer la maman, de chez-elle, à un centre médicalisé. Ainsi, il est indispensable d’avoir une mutuelle qui rembourse le transport en ambulance.

De plus, il est important de noter que la sécurité sociale refuse de rembourser divers frais considérés comme du confort (comme celle de l’aide-ménagère), vu que ce n’est pas un professionnel de santé. Pour cela, les complémentaires santé prévoient des forfaits variables avec, la proposition d’une liste d’entreprises partenaires qui pratiquent des tarifs réduits pour les assurées enceintes.

Pour trouver la mutuelle santé qui rembourse bien vos frais de grossesse et maternité, comparez les formules santé en ligne.

Pas de mutuelle santé et accouchement imminent ? Quelles solutions existent pour une prise en charge des frais en fin de grossesse ?

Plusieurs femmes enceintes se retrouvent sans mutuelle adaptée juste avant d'accoucher. Dans ce cas, trois solutions existent pour être remboursés au plus près des frais réels :

  1. prendre une mutuelle en cours d'hospitalisation : Diverses formules sans délai de carence prennent effet le jour même d'adhésion et permettent d'être remboursée des frais cliniques.

    Toutefois, la souscription est à effectuer la veille de l'accouchement ou, au plus tard, durant les 6 premières heures de l'admission.

  2. choisir l'hôpital ou le centre de maternité le moins cher de la région : Cela permet d'éviter les restes à charge, vu que les tarifs dépassent rarement les bases de remboursements de la sécurité sociale.

    Pour cela, le meilleur indicateur est le prix de la journée d'hospitalisation ; en voici une liste non exhaustive :

    Liste non exhaustive des hôpitaux les moins chers

  3. s'adresser au planning familial qui prévoit de prendre en charge les femmes enceintes les plus démunies, celles qui désirent accoucher sous X et les mamans mineures.

Bien sûr être munie d'une mutuelle, même la moins chère, vaut mieux que tous les stratagèmes de dernière minute.

Demandez vos devis et choisissez une formule santé adaptée pour votre jour d'accouchement.

Article mis à jour le 11/10/2021 | Par LesMutuellesPasCheres.com


1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Evaluation 4.8 sur 5 / note basée sur 2 avis