Mutuelle bébé seul : à quel prix pas cher la choisir pour un nouveau-né et comment réussir son choix ?

mutuelle bébé – prix moyen

Le prix d'une « mutuelle de bébé seul » commence dès 12 euros par mois selon la région et le régime de base. Ce tarif pas cher est le minimum pour choisir une complémentaire santé dédiée au remboursement des frais médicaux pédiatriques d'un enfant dès sa naissance, jusqu'à ses 3 ans. Les garanties choisies concernent la pédiatrie, les hospitalisations, médicaments, vaccins, et mêmes, des actes médicaux plus pointus.

Le prix moyen de la mutuelle pour bébé est de 17.50 €/mois à paris en 2021 sur le comparateur « LesMutuellesPasCheres.com ».

Les parents peuvent trouver des mutuelles destinées aux nouveau-nés efficaces et profiter de prix encore moins chers selon les réductions tarifaires du moment et le nombre d'enfants assurés.

Dans la suite, le comparateur donne plus d'information pour savoir quelle mutuelle santé choisir pour un bébé seul, ou plusieurs en cas de naissance multiple. Il permet aussi de savoir à quel prix cette mutuelle santé pour bébés uniquement est accessible.

Mutuelle bébé seul à prix pas cher : à quel tarif la choisir pour un nouveau-né et quelles sont ses garanties spéciales pour l’enfant de bas âge ?

Le prix mensuel d'une mutuelle pour bébé seul reste pas cher. Quand aux garanties phares choisies par la majorité des parents, elles concernent la prise en charge des frais médicaux les plus communs d'un enfant de moins de 3 ans, notamment les consultations du pédiatre, vaccins et hospitalisations si nécessaire.

Le tarif de complémentaire santé pour les bébés uniquement est aussi plus avantageux quant 2 enfants, ou plus, sont assurés en même temps, vu la réduction accordée dès le 2ème petit :

Régime de base du parent Tarif pour 1er bébé Tarif pour le 2ème bébé et les suivants
Sécurité sociale des salariés 17 € 15 €
Sécurité sociale des indépendants 14 € 11 €
Alsace/Moselle 12 € 10 €
MSA 16 € 12 €

(inchangeable pour nouveau-né et nourrisson)

Prix d'une mutuelle santé de bébé au niveau de garantie 1

Au plus proche du prix moyen, la mutuelle d’un bébé permet de rembourser plusieurs frais médicaux refusés par l’assurance maladie comme l’ostéopathie infantile et certains vaccins de supplément.

Dans tous les cas, pour réussir son choix de mutuelle bébé, il suffit de comparer les offres présentes en ligne et de veiller à avoir des garanties qui remboursent :

  • Les consultations des pédiatres et des praticiens :
    Les taux proposées par les mutuelles partenaires vont jusqu'à 200 % pour rembourser les consultations en pédiatries ; cela permet de réduire les restes à charge en cas de dépassements d'honoraires. Les mêmes pourcentages sont pratiqués pour couvrir les frais des médecins spécialistes (dermatologues, cardiologues, diabétologues, etc.) recommandés par le pédiatre quand le bébé présente des anomalies.
  • Les analyses et imageries médicales :
    Les mutuelles remboursent ces actes médicaux de 100 à 200 % ; les taux à partir de 150 % sont avantageux pour les parents d'un bébé né prématurément ou avec des anomalies et nécessitant un suivi accentué pour vérifier son bon développement.
  • Les hospitalisations en cas de complication :
    Les actes médicaux (chirurgies, traitements, etc.) dans un hôpital pour enfants et bébé sont remboursés entre 100 et 400 % selon la formule de la mutuelle choisie et niveau de garanties. De plus, les forfaits dédiés pour la chambre individuelle et le lit accompagnant vont respectivement à 150 et 40 € par jour. Quant au coût du séjour et les forfaits journaliers, ils sont pris en charge au frais réel.
  • Les médicaments et les vaccins :
    La couverture des produits médicaux (y compris homéopathiques) est plus avantageuse à un taux de 100 % généralisé pour toutes les couleurs de vignettes. De plus, un forfait minimum de 50 € / an pour rembourser 1 ou 2 vaccins non obligatoires devient salutaire pour éviter, aux bébés fragiles, des maladies saisonnières comme la grippe.
  • Les boites de laits sans lactose ou le tire-lait :
    La mutuelle rembourse une bonne partie du coût du lait pris en charge par la sécurité sociale en cas d'intolérance au lactose. C'est aussi le cas pour le tire-lait si la maman trouve des difficultés à allaiter son petit naturellement.

Les 4 garanties de remboursements susmentionnées sont indissociables d'une bonne mutuelle pour bébé seul à tarif raisonnable. Il est aussi inutile de prévoir des garanties trop élevés, si les médecins consultés tel le pédiatre sont du secteur 1.

A savoir aussi, la prise d'une mutuelle pour un bébé devient indispensable dès le 2ème mois de la vie de l'enfant, vu que la prise en charge à 100 % de la sécurité sociale s'arrête sauf pour le vaccin ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole). C'est aussi à partir de ce moment que l'enfant peut commencer à porter des lunettes (pour traiter un strabisme).

Toutefois, les tarifs d'une mutuelle pour les nouveau-nés et les nourrissons sont influencés par le niveau de garanties à choisir et l'application ou non d'un délai de carence sur les remboursements ; demandez vos devis maintenant et profitez des meilleures rapports garanties / prix.

Mutuelle pour bébé seul à prix pas cher : quelles garanties médicales supplémentaires sont à prévoir pour un enfant à la fin du bas âge ?

Une mutuelle de nouveau-né garde un tarif pas cher même quand les garanties médicales évoluent avec l’apparition de récents besoins médicaux entre la 2ème et 3ème année de la vie d’un bébé. Dans ce contexte, les parents ont intérêt d'en tenir compte pour le bien-être de leur enfant en bas âge lors de lui choisir une complémentaire santé avec des garanties appropriées pour :

  • La couverture des frais d’orthophonie et d’orthoptie :
    Les bébés ayant des retards de langage ou des troubles visuels nécessitent l’intervention de spécialistes que la mutuelle de l’enfant rembourse jusqu’aux frais réels après l’intervention de la sécurité sociale.
  • La prise en charge des frais d'optique :
    Les bébés de plus d’une année peuvent avoir des problèmes de vue qui exigent de porter des lunettes de classe A.
    De plus, il est judicieux de vérifier si le remboursement des lunettes cassées est possible par la mutuelle, vu qu'un bébé fait tout pour se débarrasser de son accessoire optique.
  • Le remboursement des soins dentaires :
    Les traitements dentaires sont remboursés par les complémentaires santé pour bébés à un taux maximal de 200 % ; cela suffit à éviter le gros des restes à charges consécutifs aux premières visites chez le dentiste, après l'apparition de la 1ère dent (vers l'âge de 6 mois).
    Néanmoins, une mutuelle dentaire peut devenir nécessaire pour un enfant en cas d'agénésie des dents ou l'apparition de caries. Dans ce cas, la couverture du prix des prothèses dentaires et d'un traitement prolongé devient possible surtout avec des plafonds de l'ordre de 2000 € par an.
  • Le remboursement des soins orthodontiques :
    Le remboursement pour l'orthodontie de l'enfant est indispensable, vers 3 ans, face aux coûts du traitement et l'appareil dentaire amovible nécessaires pour corriger les déformations subies par la mâchoire suite à la succion d'une tétine ou/et du pouce. Dans ce contexte, les assureurs partenaires du comparateur présentent des formules de mutuelles pour bébés uniquement avec des taux atteignant 400 % pour couvrir l'orthodontie.
  • Le remboursement des médecines douces :
    La meilleure mutuelle pour enfant rembourse les soins naturels destinés aux nouveau-nés à des valeurs de 25 € par séance à quatre reprises par an ; cela concerne notamment l'ostéopathie infantile.

A la lumière des points ci-dessus, le choix d'une mutuelle à prix pas cher pour un ou plusieurs enfants en bas âge est facilité lors de faire des devis gratuits sur le comparateur « LesMutuellesPasCheres.com ».

Mutuelle pour bébés uniquement : quand devient-elle préférable au rattachement gratuit à la complémentaire santé obligatoire des parents ?

Les parents sont avantagés par une mutuelle famille pas chère qui rembourse leurs frais médicaux et ceux de leurs enfants. Cependant, le choix d'une formule pour un bébé seul peut devenir préférable même si le rattachement est gratuit ; c'est le cas quand une complémentaire santé obligatoire est mal adaptée, augmente trop son tarif ou ne permet pas l’ajout gratuit d’un enfant né récemment.

Dans une autre perspective, il arrive que les parents optent pour une mutuelle à effet immédiat afin d'assurer la santé de leur bébé quand la leur impose un délai de carence.

Prendre une mutuelle pour un nourrisson ou un nouveau-né est aussi un choix nécessaire quand les parents oublient d'avertir leur assureur, de l'arrivée imminente d'un bébé, par lettre afin de l'inscrire sur la complémentaire santé familiale.

Dans ce contexte, plusieurs compagnies mutualistes et assurances santé présentées par « LesMutuellesPasCheres.com » ont conçu des formules efficaces pour les petits et les nouveaux nés. Elles proposent aussi des formules familiales avec des primes de naissance (jusqu'à 200 €) et certaines d'elles permettent d'ajouter un bébé même quand la déclaration est effectuée tardivement ; comparez-les dès maintenant.

Quoi qu'il en soit, une mutuelle pour enfants est une solution économique. En effet, elle garde un tarif pas cher vu le risque médical peu élevé que représente un assuré encore nourrisson ou au début de son enfance. Ainsi, le rapport remboursements/prix est toujours avantageux.

Mutuelle pour bébés : est-elle utile suite à un divorce des parents d'enfants en bas âge ?

Après un divorce, les parents ont la responsabilité de prendre une mutuelle pour leurs enfants, surtout s'ils sont encore des bébés. Ils peuvent aussi les ajouter sur l'une de leurs complémentaires santé respectives. Tout dépend de leurs accords à propos de la garde des enfants.

Cela est nécessaire ; en effet, l'ancienne mutuelle familiale est résiliée et le divorce doit être signalé au niveau de la sécurité sociale.
D'un autre coté, une mutuelle santé pour un enfant peut être utile pour effectuer le remboursement de certains frais indispensables à l'adolescent dont les parents sont séparés. A titre d'exemple, un suivi psychologique peut s'avérer nécessaire ; pourtant, il n'est pas remboursable par l'assurance maladie.

Faites une comparaison des mutuelles sur « LesMutuellesPasCheres.com » et soyez sûr de choisir la bonne formule !


1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Evaluation 4.9 sur 5 / note basée sur 4 avis