En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nécessaires au bon fonctionnement du site. En savoir plus ×

Mutuelle dentaire pas chère : quel remboursement est possible pour les couronnes et implants dentaires sous la loi « 100 % Santé » ?

Mutuelle dentaire efficace et pas chere

Le remboursement d'une mutuelle spéciale dentaire prévoit des taux allant jusqu'à 500 % et même 600 % de la BRSS. De plus, les meilleures complémentaires santé propose des renforts sous forme de forfaits pour les implants dentaires et les prothèses qui vont jusqu'à 500 €/unité.

C'est le cas avec diverses « mutuelles dentaires » partenaires du comparateur « LesMutuellesPasCheres.com » qui proposent aussi des formules conformes à la loi « 100 % Santé » afin de laisser un reste à charge zéro (RAC 0).

Demandez vos devis comparatifs dès maintenant pour choisir une mutuelle qui rembourse bien les frais dentaires ; les tarifs sont automatiquement ajustés à votre âge et au niveau de garanties sélectionné pour obtenir le meilleur rapport remboursement-prix.

Dans la suite, le comparateur révèle plus de détail pour obtenir une mutuelle pas chère ou haut de gamme adaptée pour rembourser les frais du dentiste et des poses de couronnes dentaires suite à la réforme de « RAC 0 » de 2019.

Mutuelle dentaire pas chère : comment calculer ses remboursements et choisir une formule santé adaptée pour un reste à charge de 0 € ?

Comprendre le calcul des remboursements effectués par une mutuelle santé est nécessaire pour choisir une formule adaptée pour s'approcher du reste à charge égal à zéro après la réforme de 2019. Pour cela, il est indispensable de tenir compte des nouveaux tarifs de base (BRSS) pris en charge par la sécurité sociale pour les principaux frais dentaires comme :

  • La consultation du dentiste (23 €) et le stomatologiste du secteur 1 (28 €)
  • les soins de conservations comme le détartrage (28,92 €) et le traitement d'une carie (de 19,28 € à 40,97 €)
  • les couronnes dentaires (107,50 €) et les bridges (279,50 €).

Afin de calculer le montant du remboursement maximum pour des soins dentaires, il suffit de suivre l'exemple suivant :

BRSS x taux de remboursement par la mutuelle = Remboursement (y compris celui de la sécurité sociale)

Dans le cas de la prise en charge du prix d'une couronne dentaire à un taux de 500 % voici le calcul à effectuer pour connaitre le total du remboursement :

107,50 € x 500 % = 537,50 €

Pour connaître la valeur des restes à charge laissés par la mutuelle après le remboursement de la couronne dentaire, le calcule à réaliser est le suivant :

Valeur facturée par le dentiste – total du remboursement = Reste à charge

Si le prix de la couronne dentaire posée est de 650 €, le reste à charge est calculé comme suit :

650 € - 537,50 € = 112,50 €

Toutefois, la loi « 100 % Santé » appliquée en 2019 impose un prix de vente limité (PLV) pour divers types de prothèses dentaires :

  • les couronnes céramo-métalliques (530 €), céramiques en zircon (480 €) et métalliques (320 €)
  • les bridges céramo-métalliques (1465 €).

Dans ce contexte, l'assuré à la possibilité de savoir à l'avance quelle mutuelle santé rembourse bien les frais dentaires pour laisser un reste à charge 0 suite à un petit calcul selon les exemples susmentionnés.

Cela dit, les prothèses haut de gamme et les implants sont toujours soumis à des tarifs libres et leurs remboursements nécessitent de prendre une « mutuelle dentaire » avec des prises en charge de 500 % ou plus, avec des renforts sous forme de forfait (montant) supplémentaire.

Dans tous les cas, une mutuelle sans délai de carence est indispensable pour être remboursé sans attente, ni subir les maux causés par une carie ou une fracture de dent. Cette formule pas chère et à effet immédiat est plus efficace quand elle est partenaire avec des dentistes qui pratiquent des tarifs avantageux lors de poser une couronne ou un implant.

Comparez les formules santé dès maintenant pour choisir la mutuelle qui rembourse le mieux les soins dentaires à un tarif moins cher qu'ailleurs.

Mutuelle santé dentaire : des tarifs à l'appui pour confirmer un bon choix de formule spéciale chirurgien-dentiste

Le tarif d'une mutuelle dentaire augmente progressivement tout en prenant en compte, le taux de remboursement (exemple : de 100 à 500 %), l'âge et la composition du ménage de l'assuré comme le montre le tableau suivant, tiré des offres santé proposées sur ce comparateur en ligne :

Niveau de garantie 100 % 200 % 300 % 400 % 500 %
Tarif pour
1 adulte de 23 ans
18,03 € 32,12 € 48,96 € 61,33 € 70,26 €
Tarif pour
1 couple de 30 ans
39,36 € 70,63 € 108,26 € 137,42 € 158,65 €
Tarif pour
1 adulte de 60 ans
43,02 € 80,13 € 126,07 € 162,29 € 189,09 €

Exemple de tarif moyen pour une mutuelle dentaire selon des taux variables de 100 à 500 %

Le tableau montre que la cotisation mensuelle de la mutuelle dentaire à 500 % vaut le triple de celui de la formule la moins chère.

Toutefois, elle reste raisonnable vu que l'assuré parvient à quintupler les remboursements de ses frais chez le dentiste.

Mieux encore, le prix d'une complémentaire santé peut être réduit de 10 à 15 % avec des garanties modulables ajustées aux meilleurs niveaux d'efficacité sur les soins buccodentaires prioritaires plutôt que des actes superflus.

La modularité de la mutuelle santé permet aussi d'optimiser son rapport qualité-prix ; pour y parvenir, il est nécessaire de tenir compte du niveau de garanties utile pour chaque type de soins. Les cas les plus fréquents concernent les frais consécutifs aux :

  • actes de conservations :

    Une mutuelle santé au tarif pas cher et avec des garanties dentaires de 100 à 200 % suffit pour rembourser la majorité des soins de conservations (consultations, détartrages, traitements des caries, etc.) ; dans ce cas, le remboursement est total vu l'interdiction de pratiquer des dépassements d'honoraires sur ces soins effectués par le dentiste.

  • poses de prothèses dentaires :

    Les bridges, les couronnes, etc. sont toujours sujet à des dépassements d'honoraires élevés et il est nécessaire de prévoir une complémentaire santé qui rembourse les soins dentaires à des taux à partir de 300 ou 400 %.

  • soins de l'orthodontie infantile :

    Les frais orthodontique varient de 1200 € à 2600 € par an selon la complexité des traitements et le type d'appareil dentaire utilisé. La meilleure mutuelle à choisir rembourse selon un taux de 500 % les honoraires de l'orthodontiste et du dentiste qui travaillent en parallèle.
    Dans ce genre de situations, l'assuré a besoin de vérifier si une mutuelle orthodontie pas chère rembourse mieux les appareils dentaires.

  • les chirurgies dentaires urgentes :

    Avec un taux maximal de 200 %, une mutuelle peut rembourser une opération pour l'extraction d'une dent de sagesse (ou une autre). Elle parvient aussi à éviter la majorité des restes à charge après avoir retiré un kyste ou vidé un abcès parodontal.

Rappelez-vous toujours les points susmentionnés lors de demander vos devis comparatifs pour choisir une mutuelle santé au meilleur tarif et adaptée à vos besoins dentaires sur « LesMutuellesPasCheres.com ».

Mutuelle spéciale dentaire : quelle alternative pour garder sa mutuelle et hausser ses remboursements ?

L'assuré peut prendre une surcomplémentaires dentaires à tarif raisonnable en plus de sa mutuelle santé ; ce genre de formules d'appoint permet d'améliorer les plafonds prévus pour des actes hors nomenclatures (parodontologie, implantologie, etc.). Cette alternative est le choix de prédilection pour les salariés dotés de couvertures santé obligatoires.

Pour ceux qui estiment que leurs bouches sont ce qu'ils ont de plus précieux / leurs gagne pain, il est possible de prendre une assurance pour les dents comme certaines stars de cinéma : « Julia Roberts » l'a fait pour un tarif équivalant à 25,4 millions d'euro.

A moins d'avoir des dents en or, il est judicieux de choisir une mutuelle à un prix raisonnable qui rembourse bien, quand nécessaire.


Mutuelle dentaire : quel tarif pour une formule santé qui rembourse bien ? 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Evaluation 4.6 sur 5 / note basé sur 4 avis
Avis et commentaires
  • “ Piero ”

    J’ai perdu toutes mes dents dès 14 ans d’âge à cause d’une maladie héréditaire. Est-il possible que la sécu et la mutuelle me remboursent une partie des frais pour mettre des implants dentaires (du moins des incisives) pour retrouver un "sourire humain".
    Pour infos, j’ai 25 ans et le fait de ne pas avoir de dents m’empêche de trouver un travail dans mon domaine.

    Répondre
  • “ Admin de Lesmutuellespascheres.com ”

    La pose d’un implant dentaire est divisée en deux parties ; la mise en place d’un pilier non pris en charge par la sécurité sociale et l’application d’une couronne remboursée à 70% d'un tarif de base de 64.50€.
    Toutefois, rassurez-vous, de nombreuses mutuelles remboursent la majeur partie de vos restes à charge à condition de savoir bien la choisir.

    Répondre
  • “ Raoul ”

    Mon fils de 13 ans a eu un accident à l’école. Il s’est cassé les 4 incisives permanentes du dessus. Je veux savoir si c’est ma mutuelle qui rembourse d’éventuels implants ou c’est l’assurance de l’école. Merci.

    Répondre
  • “ Administrateur ”

    L’assurance de l’école rembourse les frais des soins dentaires effectués après l’accident. Toutefois, l’âge de votre fils ne permet pas de poser d’implant vu son jeune âge et modifications squelettiques dues à sa croissance. Il est possible de lui prendre une mutuelle dentaire d’ici quelques années quand sa croissance sera terminée.

    Répondre
Laissez vos commentaires

mutuelles pas cheres - carte tiers payant

Mutuelles santé partenaires

mutuelles santé partenaires