En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nécessaires au bon fonctionnement du site. En savoir plus ×

Surcomplémentaire hospitalisation : quelle formule santé permet un remboursement sans carence des frais hospitaliers ?

Les surcomplémentaires santé pour l'hospitalisation comparées sur « LesMutuellesPasCheres.com » remboursent sans délai de carence. Les meilleures d'entre elles prévoient des taux allants à 275 % pour la chirurgie, l'anesthésie et les frais de séjour ; sans oublier un maximum de 80 €/jour pour la chambre individuelle.

A ce titre, il est bon de retenir des noms de mutuelles et d'assurances partenaires comme MMC, April, etc. toutes à comparer en ligne afin de choisir la meilleure à un prix raisonnable.

Dans la suite, le comparateur révèle tous les atouts des bonnes surcomplémentaires pour l'hospitalisation seule capables de bien rembourser l'intégralité de la liste des soins et services coûteux en cliniques.

Surcomplémentaire pour hospitalisations seule : quels remboursements avantageux prévoit-elle pour l'assuré hospitalisé ?

Rembourser les frais d'hospitalisation est possible par toute surcomplémentaire santé sans carence. Toutefois, une formule dédiées seulement pour les frais de séjours et les actes médicaux liés à une admission est plus avantageuse ; son prix pas cher est le premier atout (à partir de 14 €/mois), pour l’assuré qui cotise déjà à une mutuelle (obligatoire ou individuelle).

Plusieurs autres atouts sont à l'actif de la surcomplémentaire hospitalière :

  • Le remboursement des actes lourds et coûteux :

    Chirurgies, dialyses, soins intensifs, réanimations, etc. génèrent des dépenses incommensurables et laissent des restes à charge à supporter par le malade ou sa couverture santé complémentaire. Cette dernière est loin de suffire si elle correspond mal aux caractères d'une bonne mutuelle hospitalisation avec des taux à partir de 250%.

  • La couverture des frais de conforts à l’hôpital ou en clinique :

    La chambre individuelle, la télé, etc. sont considérées comme un luxe. Pourtant, leur remboursement permet de mieux supporter un séjour hospitalier ; les forfaits vont jusqu’à 120 €/jour.

  • Des plafonds élevés en cas de chirurgies refusées par le régime de base :

    C'est le cas des opérations réparatrices et réfractives. Une surcomplémentaire avec des plafonds suffisants aide à couvrir la majorité de leurs frais réels.

  • La certitude d'éviter le paiement du forfait journalier :

    Il s'agit de 18 €/jour (13 € en psychiatrie) laisser à la charge de l'assuré par la sécurité sociale et certaines mutuelles. Il est bon de vérifier leur remboursabilité par la couverture santé supplémentaire lors de faire des devis en ligne.

  • La mise à disposition d'un réseau d'établissements partenaires moins chers

    Plusieurs assureurs ont des accords avec des cliniques et des centres médicaux spécialisés qui proposent des tarifs moins élevés que la concurrence. Cela allège les coûts pour les assurés hospitalisés.
    De plus, des partenariats avec des réseaux de professionnels de santé (infirmiers, masseurs, rééducateurs, etc.) permettent de profiter de meilleurs tarifs et même d'éviter les dépassements d'honoraires ; c'est le cas avec des groupes comme SP Santé, Santéclair, Carte Blanche, etc.

  • Un meilleur remboursement du transport sanitaire :

    Le déplacement en ambulance ou en taxi conventionné est parmi les priorités de la surcomplémentaire. La couverture de son prix permet d'alléger les dépenses avant et après l'admission dans une structure médicalisée.

En plus des avantages susmentionnés, une surcomplémentaire santé sans délai de carence permet d'être pris en charge même en cours d'hospitalisation ; le remboursement des soins restants est possible.

Afin d'en profiter et être mieux remboursé, demandez vos devis révélateurs des garanties santé spéciales hospitalisations.

Surcomplémentaire pas chère pour l'hospitalisation : rembourse-t-elle d'autres frais hors admission hospitalière ?

Divers actes médicaux précèdent et succèdent les admissions hospitalières. Ils sont remboursables par les surcomplémentaires et ils englobent toutes sortes d'analyses, radiographies, rééducations, etc.

Il est même judicieux de vérifier les garanties qui les concernent afin de bien en profiter.

Cependant, l'hospitalisation à domicile (HAD) est parmi les frais les plus coûteux à rembourser par la surcomplémentaire santé. Contrairement aux idées reçues, elle concerne tous les bénéficiaires sans exception comme le montre les graphiques.

Age et sexe des patients hospitalisés à domicile

Age et sexe des patients hospitalisés à domicile

Le premier schéma démontre que toutes les tranches d'âge sont concernées par les HAD avec une prédominance des seniors (plus de 55 ans). Néanmoins, les femmes de 25 à 39 ans sont majoritaires ; cela s'explique par les alitements durant les grossesses difficiles et la nécessité d'un suivi médical à domicile. De plus, il est important de signaler que les maladies auto-immunes et professionnelles invalidantes se déclarent aux environ de 40 ans.

Le second graphique prouve que les soins palliatifs, le remplacement des pansements et le nursing (assistance continue d'un malade dépendant) sont les 3 premières causes de prescription d'HAD. Cela est dû aux maladies de vieillesse, les accidents, les affections graves (cancers, SIDA, etc.) et les invalidités.

Selon les données susmentionnées, il est possible de tirer 5 conseils utiles pour effectuer un bon choix de surcomplémentaire santé dédiée à l'hospitalisation :

  • Examiner les garanties qui concernent la mise à disposition des appareils médicaux (lit équipé, chaise roulante, rein artificiel, etc.)
  • Accepter les forfaits pour les médecines douces utiles à soulager les douleurs d'un malade. Il est même important d'obtenir le remboursement de l'ostéopathie et des massages essentiels pour prévenir des escarres causés par un long alitement
  • Prendre en compte les handicaps et les affections de longues durées (ALD) déjà existants vu l'utilité d'être remboursé pour des soins spécifiques (alourdis ou non par la HAD)
  • Eviter de relier le choix des garanties à l'âge ou à un type de maladie vu l'impossibilité de définir la cause d'une hospitalisation à domicile ou de la programmer
  • Vérifier le nombre de jours couverts par la sur-mutuelle santé afin d'éviter l'interruption des remboursements après une période limité, vu que l'hospitalisation peut être alternée entre une structure médicalisée et le domicile du malade sans aucune interruption.

De plus, le sexe peut-être pris en compte lors de sélectionner ce genre de formules santé. En effet, pour les femmes en âge de procréer, il est indispensable de vérifier si la surcomplémentaire est dotée des mêmes atouts qu'une bonne mutuelle grossesse afin d'être remboursée suite à un alitement et des soins gynécologiques à domicile.
Rappelez-vous de tous ces points lors de comparer les devis sur « LesMutuellesPasCheres.com » pour obtenir une surcomplémentaire fiable en cas d'hospitalisation.


Surcomplémentaire hospitalisation efficace, pas chère et sans carence 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Evaluation 5.0 sur 5 / note basé sur 3 avis
Avis et commentaires
  • “ SIMON ”

    MUTUELLE AVEC ACS ET CHEQUE
    JE SOUHAITE PRENDRE UNE SUR COMPLEMENTAIRE UNIQUEMENT POUR HOSPITALISATION ET CHAMBRE INDIVIDUELLE
    URGENT MERCI ME CONTACTER
    SIMON MARIE JOELLE
    JE SUIS A NICE
    CORDIALEMENT

    Répondre
Laissez vos commentaires

mutuelles pas cheres - carte tiers payant

Mutuelles santé partenaires

mutuelles santé partenaires