En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nécessaires au bon fonctionnement du site. En savoir plus ×

Remboursement des lunettes cassées ou perdues : comment en bénéficier par une mutuelle pas chère et la sécurité sociale ou une assurance ?

Remboursement lunettes cassées ou cassées par sécu et mutuelle ou assurance

Le remboursement des lunettes cassées ou perdues est possible par une bonne mutuelle optique proposée à prix pas cher sur le comparateur. Toutefois, cela nécessite la prise en charge préalable de la sécurité sociale si l’assuré remplie les conditions nécessaires pour un renouvellement anticipé de son équipement de vue.

Dans le cas contraire, des assurances « bris de verres et montures » proposées par les opticiens remboursent les lunettes détériorées ou égarées. Il suffit de présenter l'équipement abîmé ou une attestation de perte (ou de vol) auprès du lunetier pour activer la garantie.

« LesMutuellesPasCheres.com » expose plus de détails pour savoir comment obtenir le remboursement de vos lunettes en cas de casse, perte ou vol.

Le comparateur vous propose aussi de faire des devis comparatifs en ligne pour choisir une mutuelle adaptée à vos besoins médicaux spécifiques d'un porteur de lunettes ou de lentilles de vue.

Remboursement des lunettes cassées ou perdues : sous quelles conditions en bénéficier par la mutuelle santé et la sécurité sociale ?

Les conditions pour obtenir le remboursement des lunettes cassées de la Sécurité Sociale et une mutuelle à petit prix changent selon l'âge de l'assuré :

  • Avant 16 ans : Une nouvelle prescription de la part de l'ophtalmologue est nécessaire même si les vieilles lunettes datent de moins d'une année. Sur la nouvelle ordonnance, il est nécessaire de mentionner que l'ancien appareillage est hors d'usage ou irrécupérable.
  • Après 16 ans : il est possible de renouveler les lunettes après bris ou perte sans nouvelle ordonnance tant que l'ancienne date de moins de 3 ans et que la vue est stable.

En plus de cela, il est nécessaire de remplir l’une des conditions imposées par la sécurité sociale pour le renouvellement anticipé des lunettes de vue qu’elles soient cassées ou non :

  • altération de la qualité optique de l’équipement : un changement de l’acuité visuelle, des verres rayés, etc. permet d’obtenir des lunettes remboursées une fois par an pour les plus de 16 ans et de façon répétitive pour les plus jeunes.
  • Maladie oculaire ou aggravante au problème de vue : le glaucome, le diabète, la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), etc. permettent de renouveler les lunettes abîmées, perdues ou inadéquates plusieurs fois par an.
  • Traitement affaiblissant les yeux : les corticothérapies, certaines chimiothérapies, etc. peuvent rendre légitime le renouvellement anticipés des lunettes à plusieurs reprises.

Les 3 conditions susmentionnées rendent possible le remboursement par l’assurance maladie et la mutuelle suite à la casse ou la perte des lunettes, sous réserve de justifier d’un changement inopiné de la vue ou démontrer que les verres sont inadaptées pour bien voir.

Toutefois, pour les personnes en bonne santé, cela reste possible une seule fois par an et il remet à zéro le compteur pour obtenir la prise en charge du prix des lunettes tous les 2 ans (délai normal).

Dans tous les cas, le remboursement d'une paire de lunettes de vue perdue ou cassée est effectué dans les conditions habituelles, à savoir 60% des TC (tarifs de convention) ; ce qui est loin du prix réel des montures et des verres.

Dans ces conditions, une mutuelle choisie sur « LesMutuellesPasCheres.com » peut faire la différence. En effet, les niveaux de remboursements proposés par les compagnies mutualistes et assurances santé présentées par le comparateur sont élevés et spécialement étudiés pour parer à des situations pareilles.

Remboursement des lunettes cassées ou perdues : quelle assurance intervient quand la sécurité sociale et la mutuelle refusent de prendre en charge ?

Le prix de lunettes de vue cassées ou égarées est remboursé par différents types d'assurances quand la sécurité sociale et les mutuelles se désengagent de toute responsabilité. Pour cela, il est nécessaire de remplir une déclaration de « bris de lunettes » à déposer auprès de l'assurance qui va rembourser le prix de l’équipement optique dégradé.

Toutefois, c'est le lieu de la casse de la monture et/ou des verres qui définit quelle assurance est à engager :

  • Cas des lunettes cassées à la maison ou dans la rue : le 1er réflexe est de recourir à « l'assurance bris lunettes » ; pour profiter de sa prise en charge, il est nécessaire de vérifier que son prix figure sur la facture de l'opticien et voir qu'elle est encore valide (la durée varie de 1 à 3 ans).
  • Cas de bris de monture ou de verres au travail : l'avarie subie par les lunettes d'un employé suite à un accident de travail est nécessairement supportée par l'assurance responsabilité civile de l'entreprise qui rembourse l'appareillage hors usage ou paye directement la facture de l'opticien.
  • Cas de casse de lunettes d'un enfant à l'école : dans ce genre de situation, c'est l'assurance responsabilité civile de l'institut scolaire qui indemnise les parents après l'achat d'un nouvel équipement auprès de l'opticien. Toutefois, il est nécessaire de prouver que l'un adolescent a brisé ses lunettes involontairement (durant un cours de sport, chute, etc.) dans les locaux scolaires. Cependant, l'assurance de l'école refuse de rembourser des lunettes cassées ou perdus durant un acte de violence entre élèves ; ce sont le parent de l'enfant fautif ou son assureur qui prend en charge les frais.
  • Cas des lunettes volées sans distinction de lieu : dans cette situation, l'assurance maladie et la mutuelle remboursent ; néanmoins, il est indispensable de prévoir un constat de vol ou un dépôt de plainte pour justifier le remboursement des lunettes perdues durant une agression ou une effraction de domicile.

En dehors des exemples susmentionnés, une couverture santé adaptée est indispensable pour prendre en charge les frais du renouvellement des lunettes après une casse ou une perte, selon les délais imposés par la loi. Toutefois, avant de choisir une mutuelle parmi tant d'autres, il est indispensable de comparer les formules des compagnies renommées.

Demandez vos devis dès maintenant et choisissez-vous la mutuelle qui correspond à vos impératifs médicaux.

Remboursement des lunettes cassées ou perdues : conseils pour choisir une mutuelle pas chère à la hauteur de vos attentes

Le choix de la meilleure mutuelle santé pour être remboursé des lunettes perdues ou cassées nécessite de suivre 3 conseils afin d’en profiter à des cotisations pas chères :

  • vérifier si l'assureur conditionne le remboursement des lunettes par celui de la CPAM. Le mieux est d'éviter cette restriction ; surtout, quand vous allez prendre une mutuelle famille et que vos ayants droit comptent un ou plusieurs enfants avec des problèmes de vue.
  • choisir l'une des mutuelles santé conventionnées avec des opticiens qui proposent une « assurance casse et perte ». Cette dernière est utile pour remplacer l'appareillage optique en cas de dégradation prématurée. Il vaut mieux en bénéficier pour diminuer les restes à charge suite au renouvellement de la monture et des verres.
  • Éviter les mutuelles conformes à la loi « 100 % Santé » même si elles sont censées laisser un reste à charge de 0 euro (RAC 0) suite à l'achat des lunettes. Elles sont nécessairement soumises à des contrats responsables et gardent un délai 2 ans pour permettre la prise en charge d'un nouvel appareillage de vue ; autant prendre une mutuelle à contrat non responsable.

Rappelez-vous d'effectuer une comparaison des différentes formules de mutuelles et assurance santé sur « LesMutuellesPasCheres.com » pour découvrir celle qui répond parfaitement à vos besoins.


Article mis à jour le 22/05/2020 | Par LesMutuellesPasCheres.com


1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Evaluation 3.1 sur 5 / note basée sur 27 avis
Avis et commentaires
  • Aucun commentaire n'a été trouvé
Laissez vos commentaires

mutuelles pas cheres - carte tiers payant

Mutuelles santé partenaires

mutuelles santé partenaires

Charte de confidentialité