Réduction Mammaire : quelles sont les conditions de remboursements par la mutuelle et la sécurité sociale du prix de la mammoplastie ?

Le remboursement de la réduction mammaire par la sécurité sociale et la mutuelle santé est au minimum de 408,38 € pour une mastoplastie bilatérale (codée QEMA013). Cette diminution mammaire se fait sous condition de retirer au moins 300 grammes par sein après l’aval du médecin conseille de l’assurance maladie (CPAM).

Cette validation donne aussi accès à des remboursements de la part de votre mutuelle santé pour la mammoplastie, les dépassements d'honoraires du médecin anesthésiste et ceux du chirurgien. Le choix d'une bonne mutuelle permet aussi le remboursement du soutien-gorge de contention, ainsi que les frais de confort à l’établissement hospitalier.

Le prix élevé d'une opération de réduction mammaire fait toujours hésiter les femmes, vu la prise en charge limitée de la sécurité sociale et la difficulté de réaliser l’opération sans dépassement d’honoraires. Pour cela, le comparateur « LesMutuellesPasCheres.com » explique comment se faire rembourser le maximum de frais par une mutuelle efficace suite à une mastoplastie de réduction prise en charge par la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM). Il vous fournit aussi les informations utiles pour bien choisir une mutuelle qui rembourse la chirurgie mammaire à but non-esthétique en cas d’hypertrophie des seins.

Remboursement réduction mammaire : Quels montants la mutuelle santé et la sécurité sociale prennent-elle en charge sur le prix d’une mastoplastie ?

Le montant de la prise en charge de l’opération mammaire par la sécurité sociale et une mutuelle à 100 % correspond au tarif de base ; soit 408,38 € quand il s’agit d’une réduction des 2 seins (code QEMA013) ou de 252,40 € quand c’est une mastoplastie unilatérale (code QEMA012).

La prise en charge minimum de la sécurité sociale et la complémentaire santé est aussi de 354,50 € pour la mastoplastie unilatérale de réduction avec reconstruction de la plaque aréolomamelonnaire (code QEMA005).

Cette opération réductrice de la poitrine hypertrophiée est une chirurgie réparatrice prise en compte par la CPAM dès la présentation d’un devis de chirurgien esthétique conventionné et l’établissement d’un accord préalable. Le remboursement de la mutuelle suit automatiquement par la suite.

Les prix des interventions chirurgicales pour réductions mammaires varient entre 2500 € et 5000 € et les dépassements d'honoraires en constituent la majeure partie (3000 € en moyenne).

De plus, seuls les frais de la mammoplastie réductrice sont pris en charge par la CPAM et toute opération à but esthétique est refusée par le régime de base et reste à la charge de la patiente ou de la mutuelle santé si elle propose des forfaits pour ce genre d’interventions.

La réduction mammaire est aussi considérée comme un acte exonérant auprès de la sécurité sociale, vu les tarifs de base supérieur à 120 € ; cela implique une prise en charge au taux de 100 % par la CPAM. Cependant, cette dernière rembourse à 70 % les consultations pré et postopératoires et à 80 % l’hospitalisation.

A cela, s’ajoutent 2 points importants :

  • La réalisation de la réduction mammaire sans dépassement d'honoraires est quasi impossible. En effet, le chirurgien fixe son tarif avec tact en fonction de sa notoriété, la technique choisie pour réduire l’hypertrophie de la poitrine, la morphologie de la patiente, le lieu (clinique, hôpital, grande vielle, etc.).
  • La prise en charge de la mastoplastie de réduction peut être renouvelée par la sécurité sociale si le volume de la poitrine permet encore de retirer 300 g supplémentaires de chaque sein.

Suite à l’intervention de la CPAM, le remboursement de la réduction mammaire par la mutuelle est possible aux frais réels en dépit des dépassements d’honoraires pratiqués. Pour cela, des taux de remboursement compris entre 200 et 450 % sont nécessaires.

De plus, une bonne mutuelle pour la prise en charge d’un acte chirurgical de réduction mammaire doit couvrir les frais de séjour et le confort à l'hôpital (chambre particulière, télévision, lit d'accompagnant, etc.), le remboursement du soutien-gorge de contention, ainsi que les dépassements d'honoraires du praticien et de l'anesthésiste.

Toutefois, le soutien-gorge de contention est pris en charge par la mutuelle uniquement en cas de prescription. Il est aussi refusé par la sécurité sociale, vu qu’il est considéré comme un accessoire de confort.

Trouvez les mutuelles qui remboursent bien le tarif de la chirurgie mammaire sur « LesMutuellesPasCheres.com ». Pour accéder à un large choix de formules, cliquez sur ce lien et découvrez une multitude d'offres.

Remboursement réduction mammaire : dans quels cas une mutuelle avec une bonne prise en charge est à prévoir en vue de se faire réduire les seins ?

Prendre une mutuelle pour rembourser la réduction mammaire est nécessaire en cas d’hypertrophie des seins d'origine congénitale ou hormonale. Cette dernière peut être la cause de désagréments physiques et psychologiques chez la femme en question.

Une réduction mammaire est utile dans certains cas pour soulager l'inconfort psychologique où physique dû à l’un de ses symptômes :

  • la ptose (relâchement) des seins suite à l'altération de l'élasticité des tissus
  • l'asymétrie mammaire qui rend la poitrine disgracieuse et le port du soutien-gorge inconfortable
  • l'irritation cutanée sous les seins causée par la transpiration
  • les douleurs dorsales et lombaires relatives à la masse excédante des seins sur le reste du corps
  • les déformations squelettiques et des difficultés respiratoires.

Si l’un des symptômes se présente, une mutuelle avec un bon remboursement de la chirurgie est indispensable ; et ce, même à un jeune âge. En effet, la diminution du volume mammaire peut être pratiquée même pour les filles de 16 ans afin d'éviter d'éventuelles complications telles que des douleurs au niveau du dos ou une arthrose.

Toutefois, les remboursements effectués par les mutuelles partenaires pour des opérations de réductions mammaires concernent principalement des femmes entre 18 et 50 ans ; cela prouve que les chirurgiens esthétiques prennent en compte l’utilité d’être majeure et encore en bonne santé pour supporter psychologiquement et physiquement la diminution des seins.

Trouvez les meilleurs remboursements de réductions mammaires avec le comparateur « LesMutuellesPasCheres.com ».

Remboursement de la réduction mammaire par la mutuelle et la CPAM : dès quelle taille de poitrine, l’hypertrophie mammaire est prise en charge ?

La réduction mammaire est remboursée à coup sûr par la CPAM et la mutuelle santé dès qu’une hypertrophie mammaire est diagnostiquée. Cette dernière est considérée comme modérée quand un sein dépasse 400 grammes et grave à partir de 700 g.

Sachant que le poids minimum d’un sein normal est d’environ 200 g, il est possible d’établir un tableau basé sur les tailles de poitrines (suivant les soutiens-gorge) pour savoir si une femme à une chance d’avoir la prise en charge du prix d’une mastoplastie par la sécurité sociale et la complémentaire santé :

Taille de la poitrine Poids moyen par sein Remboursement
85A, 80B, 75C 230 g Impossible
90A, 85B, 80C, 75D 270 g Impossible
95A, 90B, 85C, 80D, 75E 320 g Impossible
100A, 95B, 90C, 85D, 80E, 75F 410 g Impossible
105A, 100B, 95C, 90D, 85E, 80F, 75G 550 g Incertain
110A, 105B, 100C, 95D, 90E, 85F, 80G, 75H 680 g Probable
115A, 110B, 105C, 100D, 95E, 90F, 85G, 80H, 75I 770 g Probable
115B, 110C, 105D, 100E, 95F, 90G, 85H, 80I, 75J 910 g Probable

Possibilité d'un remboursement de la réduction mammaire suivant la taille de poitrine

Le tableau ci-dessus prend en compte uniquement le poids des siens suivant les tailles des soutiens-gorge. Il permet de savoir si une femme peut éventuellement et sur avis médical aspirer à la prise en charge de sa mutuelle et celle de la sécurité sociale.

Toutefois, la possibilité de retirer un minimum de 300 g/sein afin de traiter une hypertrophie mammaire reste conditionnée par la morphologie du corps et de l’approbation du chirurgien ; autant consulter et bien se préparer en réalisant le choix d'une mutuelle fiable dès maintenant.

Réduction Mammaire : Y-a-t-il d'autres solutions remboursées par la mutuelle pour se faire réduire les seins sans passer par le bistouri ?

En raison des risques accrus des chirurgies mammaires remboursées ou non et des effets secondaires qu'elles peuvent provoquer sur les patientes ayant subi la mastoplastie, il est conseillé de suivre d'autres méthodes moins invasives telles que :

  • Entamer un régime minceur pour perdre du poids et en conséquence diminuer le volume des seins trop volumineux. Pour cela, vous pouvez consulter un nutritionniste pour vous indiquer la diète qui vous convient et être remboursé par votre mutuelle choisie sur le comparateur « LesMutuellesPasCheres.com ».
  • Eviter les pilules contraceptives à base d’hormones qui provoquent les hypertrophies mammaires et préférer le stérilet qui est remboursé par les mutuelles santé pas chères.

Article mis à jour le 21/02/2022 | Par LesMutuellesPasCheres.com


1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Evaluation 2.6 sur 5 / note basée sur 16 avis